Revenir au site

Adieu froid de l'hiver

Vive le feu sacré

· Vivre,Spiritualité

Lorsque j'ai quitté la France à l'automne 2020 pour répondre à l'appel de la Terre, j'ai pris plusieurs décisions impactantes. Dont une qui paraissait anecdotique :  celle de ne plus jamais vivre dans le froid de l’hiver. Parce que je n'aime pas le froid.

Lorsque je suis revenue en France, après l'hiver, il était toujours évident que je ne vivrai plus dans le froid, même en emménageant à Bois-Colombes. Je savais que quelque chose se passerait avant le prochain hiver.

Accueillir l'hiver pour quitter le froid

A l’automne, j'ai compris que j'allais passer l'hiver à Bois-Colombes. Pourtant, je ne parvenais pas à m’acheter un manteau, et cela devenait problématique. 

Un jour, je me baladais au bois de Boulogne avec Lorenzo. Ce matin-là, nous changions de place régulièrement, pour rester au soleil. C'est là que j'ai reçu l'information :  je ne vivrai plus jamais dans le froid de l’hiver car “mon froid intérieur” a quitté mon cœur. Il ne réapparaîtra plus, quelle que soit la température extérieure. À la place, il y a la chaleur du soleil… ou du feu des volcans de Sao Miguel Ilha, dont je respirais les fumerolles chaque jour il y a un an ? 

Peu importe.

C’est du chaud qui vibre à l'intérieur de mon cœur et y apporte la joie infinie d’être vivante. Le programme "feu sacré de la vie" est installé de façon continue. Cela ne dépend plus des paramètres extérieurs.

Même pas de Lorenzo, pourtant à l'origine de mon retour en France! Son existence est un cadeau supplémentaire, qui amplifie le merveilleux de ma vie. 

Savourer

J’ai enfin réussi à me procurer un manteau. Je l’ai choisi bleu ciel. Le bleu du ciel des jours où il fait grand soleil, que la température soit basse ou élevée. Le bleu qui dit que le feu est toujours là.

Ce matin, le soleil baigne mon appartement de la ville fleurie qu’est Bois-Colombes. Je sens l'odeur d'un bouquet de mimosa, offert par ma future belle-mère. Une joie et une reconnaissance infinie pour le merveilleux que la vie m'envoie m'envahissent. En conscience que je suis en chemin pour intégrer cette nouvelle réalité. Cela a commencé il y a plusieurs années déjà, et c'est crescendo. Je reçois tellement de “bon et beau”, en intensité, en diversité… on dirait que je suis passée à une connexion haut débit ;-)

Oh, oui, la vie c’est forcément du haut débit !!!

Alors que la médecine de l’eau continue de m’accompagner, je sens le feu qui m’active et mes capacités d'alchimiste grandir.

Ma bouche chante, en direct de mon coeur, cette découverte d'il y a quelques jours :

Hey

Oh, oh, aïe

Let's go, mon soleil

S'amuser jour et nuit sans parler de sommeil

Let's go, mon soleil

On va goûter la vie, en entrée, plat, dessert

Let's go, mon soleil

(...)

Trop petit, les hommes superficiels pour toi, c'est trop petit

C'est pas l'argent qui va combler ton appétit

T'as fini de donner l'heure à n'importe qui, n'importe qui

Haut débit, la connexion, c'est forcément du haut débit

Tu gères les bails, tu veux l'respect d'une boss lady

J'sais comment pimenter le reste de ta vie, oui (yah, yah)…”

Let's go, mon soleil - Dadju x Anitta

 

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK